Quelles sont les charges à payer pour un paysagiste auto-entrepreneur ?

    paysagiste

    Les activités agricoles sont soumises à la Mutuelle Sociale Agricole. Ainsi, il n’est pas possible d’exercer le métier de paysagiste en statut d’auto-entrepreneur. Toutefois, des moyens existent pour contourner cette norme. Il s’agit essentiellement des charges à payer par un paysagiste pour exercer en auto-entrepreneur. En quoi consistent-elles ?

    Déclarer une activité multi-services

    Une charge à payer est considérée comme l’ensemble des prestations de service qui ne sont pas facturées. Ainsi, pour exécuter le métier de paysagiste avec le statut d’auto-entrepreneur, il faut procéder à la déclaration d’une activité multi-services. Cela revient à se mettre à la disposition de son client dans le but d’accomplir plusieurs tâches dont celle de paysagiste. Toutefois, il convient de noter que le chiffre d’affaires du paysagiste auto-entrepreneur ne devra pas seulement être issu des frais de jardinage.

    Créer une activité de services à la personne

    La seconde option pour exercer le métier d’auto-entrepreneur paysagiste est de déclarer une activité dite de services à la personne. Cette procédure consiste à fournir des services exclusivement liés à l’auto-entreprenariat en plus de ceux de paysagiste ou de jardinier. Elle se distingue de la déclaration d’activité multi-services en ce sens que cette dernière est uniquement liée aux autres travaux agricoles.

    Par ailleurs, l’effectivité de ce plan d’action repose sur un certain nombre de conditions bien précises. Celui qui y a recours devra :

    • faire du petit jardinage en plus du rôle de paysagiste ;
    • rendre un autre petit service (ménage ou bricolage) ;
    • et exercer au domicile de son client.

    Il faut noter que le petit jardinage concerne les travaux qui se font autour d’un jardin. Concrètement, cela concerne l’entretien d’arbres et arbustes, le débroussaillage, la récolte des légumes et fruits et l’entretien de potentielles plantations.

    Cependant, en se désignant comme un auto-entrepreneur paysagiste, on est contraint de n’offrir ses services qu’aux particuliers. Il existe des normes et des dispositions strictes qui interdisent de s’adresser aux entreprises avec ce statut.

    Faire facturer ses prestations par les CESU

    La dernière option pour être auto-entrepreneur paysagiste est de se tourner vers les Chèques Emploi service Universel pour facturer les prestations aux clients. Il faut pour ce faire :

    • s’inscrire sur le site du Centre de remboursement du Chèque emploi service ;
    • accepter de recevoir du matériel et des produits auprès du client ;
    • et se soumettre à l’organisation proposée par le client.

    Une fois ces conditions dument remplies, le paysagiste auto-entrepreneur peut recevoir directement ses soldes.

    Par ailleurs, le recours à un CESU présente d’autres avantages tant pour les employeurs ou clients que pour les entrepreneurs. En effet, les premiers peuvent par le biais de leur paysagiste auto-entrepreneur demander la réduction jusqu’à 50 % de leur impôt ou crédit. En ce qui concerne l’entrepreneur, celui-ci devra faire une déclaration supplémentaire de services à la personne au niveau de la DIRECCTE.

    En définitive, des solutions existent quand on décide d’opérer en tant que paysagiste auto-entrepreneur. Il revient à recourir à l’un des trois moyens ci-dessus présentés. Il s’agit de la création d’une activité à services multiples, de la déclaration d’une activité de services à la personne ou de faire facturer ses prestations par les CESU.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *