Lancer une auto-entreprise de paysage avec le crowdfunding : bonne ou mauvaise idée ?

    crowdfunding

    Chaque année, de nombreux autoentrepreneurs peinent à mobiliser les fonds nécessaires pour financer leur projet. Parmi les solutions envisageables, le crowdfunding ou le financement participatif constitue une alternative indépendamment du secteur d’activité. Si vous envisagez de lancer une autoentreprise de paysage, elle peut s’avérer aussi utile qu’efficace. Voici ce qu’il faut savoir sur cet outil novateur.

    Crowdfunding: de quoi parle-t-on ?

    Voilà près de vingt ans que le crowdfunding contribue à faire émerger de nombreux projets professionnels et personnels. Aujourd’hui, ce mode de financement participatif est devenu monnaie courante et ne cesse de convaincre de nouveaux adeptes. En effet, il permet aux usagers de contourner les circuits traditionnels et notamment les banques.

    Il mise plutôt sur les internautes pour mobiliser les ressources financières nécessaires au lancement de leur projet. Artistique, humanitaire ou encore entrepreneurial, ce dernier s’applique à des domaines diversifiés. Avec l’essor du digital, de nombreuses plateformes de crowdfunding sont disponibles.

    Elles proposent trois types de financement participatif à savoir les dons, les prêts et les investissements. Pour choisir la bonne option, il est essentiel de s’interroger sur ses motivations, ses besoins et ses objectifs à court, moyen et long terme. N’hésitez pas à consulter les plateformes de crowdfunding pour en savoir plus.

    Miser sur le crowdfunding pour financer son projet d’autoentreprise de paysage

    En plein essor, le crowdfunding a permis de collecter plus de 401 millions d’euros de fonds en 2018. Solution de financement efficace et souple, elle offre de nombreux avantages et s’adapte à tous les types de projets. Si vous envisagez de devenir un autoentrepreneur paysagiste, pourquoi ne pas vous laisser tenter ?

    En mobilisant votre réseau, vous offrez à vos proches la possibilité de vous soutenir tout en impliquant le grand public. Pour cela, il est essentiel de faire preuve de transparence et de pédagogie concernant votre projet professionnel. Cette condition est indispensable pour mobiliser les fonds nécessaires et éviter de recourir au classique prêt bancaire.

    Du local au véhicule de service en passant par le matériel spécialisé, n’hésitez pas à détailler vos divers besoins matériels. Notez qu’en faisant appel au crowdfunding, vous vous créez également une belle occasion de dynamiser votre réseau. Ce peut être un bon moyen de trouver des clients ou des partenaires pour faire vivre votre activité.

    Faites preuve d’audace et lancez-vous !

    Faire face à la crise sanitaire grâce au crowdfunding

    En temps de crise, les activités économiques peuvent être mises à rude épreuve. Entre les inquiétudes des banquiers et le ralentissement du pouvoir d’achat, ces périodes s’avèrent particulièrement difficiles pour les futurs autoentrepreneurs. Néanmoins, elles suscitent chez de nombreuses personnes de forts élans de solidarité et de générosité. En cela, la crise sanitaire de 2020 ne fait pas exception.

    Pour lancer votre projet d’autoentreprise de paysage dans ce contexte, le crowdfunding constitue un outil particulièrement intéressant. Une fois votre projet rédigé et publié sur une plateforme spécifique à ce système, n’hésitez pas à le partager avec vos proches. Ces derniers seront certainement ravis de vous donner un coup de pouce et de faire participer leur propre réseau.

    Si le montant récolté vous semble faible, sachez que l’implication des participants peut achever de convaincre d’autres investisseurs. Par ailleurs, la somme mobilisée peut servir de fonds propres dans le cadre d’une demande de prêt ultérieure. Finalement, en misant sur le crowdfunding, vous n’avez rien à perdre !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *