Comment est réglementée l’activité du paysagiste ?

    paysage

    Le métier de paysagiste consiste à concevoir des projets d’aménagement et d’entretien de jardins et espaces verts. Il peut aussi intervenir dans la conception des terrains de sport et de golf ainsi que des bordures de voirie. Pour mener à bien une mission qui lui est confiée, ce spécialiste crée des plans du travail. Il assurera lui-même la réalisation du projet sur le terrain. C’est un professionnel qui apporte son savoir-faire au service des particuliers et des collectivités. Néanmoins, l’exercice de ce métier obéit à une certaine réglementation.

    Les compétences professionnelles que doit avoir un paysagiste

    Si vous voulez vous lancer dans le métier d’architecte paysagiste, sachez que c’est une profession qui ne requiert pas vraiment de formation particulière.

    Diplômes que devrait avoir un ouvrier paysagiste

    Malgré le fait que cette discipline ne nécessite pas de formation spécifique, il est préférable d’avoir un diplôme. Cela est surtout utile si vous voulez travailler dans une entreprise ou intégrer des collectivités locales.

    Selon le site orientation-pour-tous.fr, les diplômes qui permettent de devenir concepteur paysagiste sont :

    • BEP (Brevet d’Études Professionnelles) jardin espaces verts
    • BEPA (Brevet d’Études Professionnelles Agricoles) Aménagements de l’espace Option Travaux Paysagers
    • BP (Brevet Professionnel) option productions horticoles et pépinières.

    Qualités requises pour devenir ingénieur paysagiste

    Le métier d’architecte paysagiste exige une solide connaissance en plantes et végétaux. Ce sont les éléments les plus importants de ce domaine. Le paysagiste doit également être un très bon dessinateur pour concevoir des plans précis qui répondent à la demande de sa clientèle. Pour ce faire, il doit maîtriser le dessin sur papier et les logiciels de DAO (Dessin Assisté par Ordinateur). Un ouvrier paysagiste doit aussi être créatif et avoir le sens de l’esthétique.

    La réglementation liée au métier de paysagiste

    Le métier de concepteur paysagiste doit être réglementé pour que le professionnel puisse exercer et s’installer. Le Journal Officiel (JO) du 9 août 2016, dans son article 174, mentionne que le titre « concepteur paysagiste » est attribué uniquement aux personnes ayant obtenu un diplôme délivré par un établissement agréé. Une formation spécifique à la conception paysagère est également requise.

    L’exercice du métier d’ingénieur en aménagement paysager oblige le professionnel à s’inscrire à la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) si son travail est considéré comme une activité commerciale.

    Les assurances souscrites par un concepteur paysagiste

    Sachez qu’une personne qui exerce cette profession peut rencontrer des incidents et être exposée à des risques durant son travail. Pour sécuriser son activité, un architecte paysagiste doit alors souscrire des assurances.

    L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle (Assurance RC PRO)

    La souscription à cette assurance permet de garantir tous les dommages qui peuvent survenir lorsque le paysagiste exerce son travail.

    L’assurance décennale

    C’est une assurance obligatoire pour un paysagiste qui effectue des travaux de maçonnerie paysagère. Ces derniers consistent à concevoir et à aménager les jardins et les paysages extérieurs. Cette assurance assure à l’architecte paysagiste une protection contre les malfaçons qu’il peut rencontrer lors de l’exercice de son activité.

    L’assurance des véhicules automoteurs

    Tout véhicule utilisé par le paysagiste pour l’exercice de son travail est soumis à une assurance. Cela permet de couvrir les dégâts causés à ces engins automoteurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *